AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

n°41 ~ drown into nightmares. (NATASHA&EMY)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

Invité
Invité
MessageSujet: n°41 ~ drown into nightmares. (NATASHA&EMY) Ven 30 Jan - 11:51

drown into nightmares

the ghost of you

assise dans le sable, essoufflée, tu les regardes au loin. le bruit assourdissant des mitraillettes fait siffler tes oreilles déjà usée par les détonations quotidiennes. tu fixes chacun de leur mouvement, restée en retrait de peur de te faire repérer. tu es cachée derrière un pauvre buisson, le seul à des kilomètres à la ronde, comme s'il était là juste pour vous servir de cachette. il ne doit pas faire plus d'un mètre de largeur et pourtant, vous tentez de tenir à trois derrière lui: Darling, Smith et toi, Carter. vous attendez les ordres, qu'on vous autorise à tirer mais toujours rien. trois heures que vous êtes cachés avec vos sniper et rien. le capitaine fait le mort comme s'ils vous avez tendu un piège et attendait que vous pourrissiez ici ou que les ennemis vous descendent. mais soudain, ton émetteur grésille. puis une voix, celle du général, quelque peu brouillée se fit entendre: « charlie, la mission est comprise, je répète la mission est compromise  ! rentrez à la base immédiatement ! ». ni une, ni deux, tes coéquipiers se lèvent et courent en direction des dunes. les imbéciles ... tu restes planquée derrière ton buisson de fortune et attend un peu. tout à coup, deux ennemis sortent de la maison en ruine qui se trouvait à ta gauche et vise Darling et Smith. tu aurais voulu les défendre mais trop tard: deux détonations et tu vois tes amis tomber raides morts.

tu te réveilles, en sueur, laissant échapper un magnifique: « fait chier ! » un peu trop crié. ta femme, Ashley, n'est pas là ce soir. en voyage pour le travail, elle t'a prévenue que s'il y avait quoi que ce soit, tu devais l'appeler. tu saisis donc ton portable, terrorisée, compose son numéro mais au moment d'appuyer sur le bouton d'appel, tu le reposes. non, tu ne dérangeras pas Ashley, elle en bave déjà assez comme ça. au moins trois fois par semaine, tu la réveilles pour tes terreurs et malheureusement, contre ton plein gré. soudain, alors que tu tentais de faire le vide dans ton esprit, tu entends des bruits dans le couloir. ton instinct de militaire reprend le dessus et tu attrapes la batte de Baseball en dessous du lit. puis, à pas de loup, tu te diriges vers la porte. tu restes figée là, complètement dans ton monde et attends avant d'entendre un nouveau bruit. tu te précipites alors dans le couloir ...


fiche réalisée par arctic monster. pour le forum troubled minds.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
MessageSujet: Re: n°41 ~ drown into nightmares. (NATASHA&EMY) Mer 4 Fév - 18:22

drown into nightmares

the ghost of you


La jeune femme sourit. Elle laissa cet homme la prendre dans ses bras, la serrer contre son torse aussi fort que possible, comme si elle était prête à s'échapper d'une seconde à l'autre, ou l'inverse. Elle ouvrit les yeux et constata qu'il était bel et bien là, devant elle. Avant toute chose elle lui lança une grande claque au visage, frappant sa mâchoire de plein fouet. En quelques secondes à peine son visage s'était mué en un tableau bien coléreux et empli de rancune. Cette brusque émotion se dissipa aussi vite qu'elle était apparue et Emy plongea de nouveau dans les bras de son père, qui lui avait tant manqué. Sa mère, au loin, regardait la scène appuyée contre le mur de la maison, les bras croisés, avec Natasha à ses côtés. Immédiatement, comme après un déclic mental, Emy se réveilla et fit voler le livre qu'elle tenait dans sa main gauche. “Putain, même dans mes rêves, elle me fait chier.” Son regard se dirigea instinctivement vers son réveil qui affichait minuit passé de quelques minutes. Elle soupira, tira la poignée de son tiroir et y plongea sa main qui, à tâtons, attrapa l'étui à cigarettes. Elle avait besoin de décompresser, d'oublier ce qui venait de passer. Comme si ce connard allait se repointer, comme une fleur, avec les bras chargés de remords et de pardons... Emy coinca sa cigarette entre ses lèvres et prit son briquet, qu'elle alluma en moins de deux. Ce n'était pas dans ses habitudes de fumer chez elle mais les rêves qu'elle faisait à répétition en ce moment semblaient la persécuter et elle comptait bien foutre les règles en l'air. Au moment de mettre le feu à son addiction, ses yeux se portèrent vers son téléphone portable, duquel avait brusquement jailli de la lumière. Declan. Elle réfléchit. Décrochera, décrochera pas. Elle souffla un grand coup et reposa tout son attirail néfaste pour le troquer par son téléphone portable, qui s'avérait être une solution beaucoup plus sage à son problème de connasse rousse.
“Non, vas-y, continue, je descends juste deux secondes. Ne t'étonne pas si je ne te réponds pas, elle dort.” Avec le son de sa voix collé à son oreille Emy ne sentait même plus l'absence de sa mère. Elle était enrobée par un cocon de sécurité et de chaleur qu'elle pensait impossible à substituer à la présence de sa mère et pourtant la jeune femme ne se sentait nullement seule. Il faisait nuit, une femme dérangée occupait la pièce d'à côté, des tueurs par millier courraient peut-être les rues mais elle ne voyait pas le danger ; la raison était simple : il n'y avait aucune crainte à avoir. Une à une elle descendit les marches des escaliers et aussitôt arrivée au rez-de-chaussé elle enclencha une marche vers la cuisine. Là, elle se servit un verre d'eau tout en lâchant un minuscule “oui” à Declan, pour que lui ne se sente pas abandonné à cette heure sombre. Elle osa jeta un oeil dehors, ce qu'elle ne faisait d'ordinaire jamais : elle a toujours eu trop peur de voir une silhouette surgir pour lui faire du mal. Cette nuit, ça n'arriverait pas, et les suivantes non plus. Tout à coup, son sang se glaça quand elle entendit un cri venir de l'étage. De l'étage, justement, où son hôte dormait. “Elle fait chier à crier comme ça en pleine nuit”... Declan, lui, n'avait jamais prit parti pour une des deux femmes, tout d'abord parce que cela ne le concernait pas, et aussi parce qu'il ne connaissait pas Natasha aussi bien qu'Emy. Malgré tout il lui disait à chaque fois qu'elle devrait être un peu plus empathique avec elle, ce qu'elle ne faisait jamais. Avant de remonter les escaliers, elle ouvrit un paquet de chips sans penser au bruit que cela ferait. Qu'importe, elle prit le paquet et le verre d'eau dans sa main gauche, et garda son portable dans l'autre main. Une marche, puis deux, puis trois puis assez pour qu'elle arrive à l'étage qu'elle allait traverser pour arriver à sa chambre. Mais, chose qu'elle n'attendait pas du tout à cette heure-là, Natasha déboula dans le couloir avec une batte à la main.
Réflexe totalement humain, Emy, surprise, hurla à la mort et lâcha tout ce qu'elle avait dans les mains. Dans les quelques secondes qui suivirent elle se recula promptement avant de se rendre compte de l'identité du fantôme. La jeune fille respirait grossièrement, apeurée, une main sur sa poitrine qui sentait son coeur battre à tout rompre. Du portable, qui avait glissé plus loin, sortait une voix plus forte, qui criait presque le nom de l'étudiante. Assise contre la rambarde des escaliers, elle posa sa tête sur ses genoux avant de se redresser. Puis, le calme. Juste sa respiration forte qui se faisait entendre. Elle cherchait ses mots. “Mais putain, t'es malade ?!!!!” Emy ne contrôlait même plus son intonation et avait lancé un écho monstre. Elle constata le verre brisé, les chips éparpillées, et cette pauvre femme en sueur, qui lui faisait de plus en plus pitié. Elle n'en pouvait plus, sûrement l'une comme l'autre, mais Emy sentait la tension monter et avait la seule et unique envie de la gifler. Emy se contenta de la bousculer avant de récupérer le portable qui était tombé près d'elle. “Il va vraiment falloir que tu te fasses soigner, parce qu'à force d'entendre tes cris de dégénérée, toutes les femmes présentes dans cette putain de baraque vont finir aussi folles que toi.” Elle rassura son ami, qui lui conseilla d'aller se reposer et de lui en parler demain, l'esprit reposé. Ne cherchant pas plus la conversation, elle raccrocha et lâcha son téléphone sur une console avoisinante. “Je vais chercher une pelle pour nettoyer le bordel que tu provoques” Ses remarques se faisaient incisives, et les mots étaient soulignés d'une espèce de dédain. Elle remonta vite à l'étage après avoir été chercher le nécessaire en bas, pour finalement tout lâcher au bout des escaliers. Elle se laissa tomber contre le mur et soupira, sans même se rendre compte qu'elle avait marché sur un éclat de verre qui venait de laisser une marque rouge sur son pied. “J'en ai marre de toi. Tellement marre, Natasha. Tout me retient ici, maman, mes amis, mes études, mon boulot, et pourtant j'ai envie de me barrer de cet environnement néfaste que tu crées autour de toi. Tu t'en rends compte, au moins ?” Les sourcils froncés qu'elle arborait auparavant laissèrent place à une larme sur sa joue qu'elle se dépêcha d'essuyer, hors de question de pleurer devant elle. Encore un geste qui était calculé en fonction d'elle. Fait chier.


fiche réalisée par arctic monster. pour le forum troubled minds.
Revenir en haut Aller en bas

n°41 ~ drown into nightmares. (NATASHA&EMY)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Surprise en flagrant délit... [Natasha & Luna]
» Combat #2: Andriana vs Natasha
» Natasha L. Damian
» La Fugue Irlandaise [PV Darren - Natasha]
» Natasha ♚ Let the skyfall when it's crumbles. We will stand tall, face it all together.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
TROUBLED MINDS :: ❝ NOISE AND KISSES ❞ :: everything has an end-